Boxmain

Quel régime fiscal choisir pour la location meublée ?

Les investisseurs qui optent pour l’investissement en location meublée non professionnelle veulent surtout avoir accès aux fameux avantages fiscaux que cela procure. Ainsi, en étant soumis aux BIC, ils ont le choix entre deux régimes : micro-Bic ou simplifié.

Tout sur le régime micro-BIC 

Afin de bénéficier de ce régime, il ne faut pas que ces loyers perçus en un an dépassent le seuil des 70 000 euros ou 170 000 euros pour les résidences services spéciales touristes. Un abattement forfaitaire de 50 % est directement appliqué aux revenus générés par la location. Cependant, c’est censé représenter toutes les charges, il n’y aura donc pas de possibilité de faire un amortissement. Les investisseurs qui optent pour ce régime apprécient sa simplicité et le fait de ne pas faire de gros calculs. Mais ce n’est pas vraiment le meilleur choix à faire lorsque les charges dépassent potentiellement les 50 % de loyer.

Tout sur le régime réel simplifié

Comme précédemment mentionné, les charges ne sont pas forcément de 50 % des revenus, mais peuvent représenter encore plus. Par conséquent, il vaut mieux miser sur le régime réel simplifié. C’est un choix intéressant, car il permet aux propriétaires de mettre les détails de toutes les charges au moment de faire leur déclaration afin d’avoir un montant d’abattement plus précis. Normalement, tout revenu dépassant les 70 000 euros doit automatiquement être déclaré sous le régime réel. Mais même pour moins que cela, si les charges dépassent largement les 50 %, autant opter toujours pour l’option du régime réel. Ce régime fiscal particulier offre l’opportunité de réduire ses impôts jusqu’à presque zéro. De plus, il sera possible aussi de faire l’amortissement du bien pour encore plus d’économies.

Pour précision, il y a aussi le régime réel normal dont le principe est le même, mais s’applique pour les revenus de plus de 789 000 € par an. Cependant, la déclaration est plus complexe, car il va falloir tenir une comptabilité formelle.

Aux investisseurs alors de voir lequel de ces régimes choisir en fonction de leur besoin et de leur profil et des profits qu’ils espèrent réaliser. Autant demander l’avis des experts dans le cas où des incertitudes existent.

Commentez !

Les publications similaires de "Immobilier"

  1. 15 Oct. 2020Quels sont les biens accessibles à l’investissement locatif ?249 hits
  2. 20 Août 2020Les secrets de la réussite d’un investissement en immobilier locatif43 hits
  3. 22 Fév. 2020Avec la fin de la loi Pinel en 2021, quelles solutions pour investir ?327 hits
  4. 9 Mai 2019Comment profiter des avantages de la loi Pinel ?1472 hits
  5. 17 Janv. 2019Le Mas Toulousain est élue meilleure entreprise du bâtiment2571 hits
  6. 5 Oct. 2018Votre appartement Saint Jean de Luz avec vu sur l'océan881 hits
  7. 15 Juil. 2018Découvrez les programmes immobilier neufs Ajaccio7192 hits
  8. 29 Avril 2018Comment réaliser l’étanchéité d’une toiture-terrasse en bois2109 hits
  9. 28 Fév. 2018Faut-il plutôt choisir LMNP ou micro-foncier ?3089 hits
  10. 13 Fév. 2018Les experts en immobilier1426 hits